Le Campus de la transition. Pour une transition écologique, économique et humaniste

14h
16h
Local 312, Pavillon Félix-Antoine-Savard

Le Campus de la transition. Pour une transition écologique, économique et humaniste


 11 mars 2019

14h-16h

Local 312, Pavillon Félix-Antoine-Savard

Présentation de Cécile Renouard
Professeure de philosophie au Centre Sèvres (Paris)

 

Résumé de l’atelier :

 

Le Campus de la Transition est un lieu d’enseignement, de recherche et d’expérimentation créé en 2018 par un collectif d’enseignant-chercheurs, d’entrepreneurs et d’étudiants pour promouvoir une transition écologique, économique et humaniste à l’échelle des enjeux qui bouleversent notre siècle. Sa spécificité est d’innover aussi bien dans les contenus de ses enseignements que dans la manière de les enseigner.

 

Le Campus de la Transition, c’est quoi ?

 

Un laboratoire académiquequi propose de nouveaux programmes d’enseignements pluridisciplinaires articulés aux enjeux écologiques. Il se veut également un laboratoire de recherche, notamment sur de nouvelles pratiques pédagogiques pour enseigner des pensées complexes et des processus de changement systémique.

 

Un éco-lieu en transition, le Domaine de Forges, où le Campus s’est enraciné et qui permettra aux  apprenants, immergés en ce lieu en construction, d’expérimenter les prémices d’un nouveau paradigme.

 

Une offre d’accompagnement des entreprises ou des institutions vers l’intégration de stratégies régénératives et visionnairesen mobilisant les compétences acquises par ses étudiants, ses réseaux d’enseignants et d’experts  lors de séjours adaptés à leurs spécificités.

 

Deux convictions qui nous animent

 

Aucune transformation systémique ne peut se produire sans profonde appropriation personnelle des acteurs d’une part, et  d’autre part, la résolution de problèmes complexes dépasse l’initiative individuelle et demande une approche intellectuellement et éthiquement structurée de façon nouvelleen termes de représentations du monde (épistémologie) et de métriques associées (indicateurs).

 

Un mode de vie simple et cohérent permet des relations pacifiées à soi-même et aux autres, une vie bonne (lebuen vivir), pleine de sens, dans une relation respectueuse et plus ajustée au vivant, aux richesses de la planète, aux fragilités humaines et aux générations à venir.

 

 

 

Biographie :

 

Cécile Renouard est professeure de philosophie au Centre Sèvres (faculté jésuite de Paris) et enseigne à l’Ecole des Mines de Paris, à l’ESSEC et à Sciences Po. Elle dirige le programme de recherche « CODEV - Entreprise et développement», de l’Institut ESSEC Iréné, où elle étudie la mise en œuvre par les acteurs privés de leurs responsabilités éthiques et politiques. Dans le cadre de partenariats avec des entreprises (Total, Danone, Veolia, Meeschaert, etc.), ONG (CCFD) et agence publique de développement (AFD), elle a travaillé depuis 2006 sur la mesure de la contribution des entreprises à la qualité du lien social et écologique, dans différents territoires (Nigeria, Inde, Indonésie, Mexique, France). Elle a notamment construit, avec Gaël Giraud et d’autres chercheurs, un indicateur de capacité relationnelle (RCI). Ses travaux actuels portent aussi sur les ressources éthiques et spirituelles, individuelles et collectives, favorisant une justice des communs.

 

Elle est présidente du Campus de la Transition, institution créée fin 2017 pour former des étudiants et des professionnels à des modèles économiques cohérents avec la transition écologique et sociale dans les territoires.

 

Diplômée de l’ESSEC, elle est aussi titulaire d’une licence canonique de théologie (Centre Sèvres), d’un doctorat en philosophie politique (EHESS) et d’une habilitation à diriger des recherches en philosophie. Elle fait partie de la congrégation catholique des Religieuses de l’Assomption.

 

Elle est l’auteur de : La Responsabilité éthique des multinationales(PUF, 2007), Un Monde possible(Seuil, 2008), 20 Propositions pour réformer le capitalisme(dirigé avec Gaël Giraud, Flammarion, 2009, 2èmeédition 2012), Michael Walzer ou l’art libéral du civisme(Temps Présent, 2010), Le Facteur 12. Pourquoi il faut plafonner les revenus (avec Gaël Giraud, Carnets Nord, 2012, 2017), Ethique et entreprise, (Ed. de l’Atelier, 2013, poche 2015),L’entreprise au défi du climat(avec Frédéric Baule et Xavier Becquey, Ed. de l’Atelier, 2015), L'entreprise comme commun(avec Swann Bommier, Editions Charles-Leopold Mayer, 2018).

 

Elle est membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot et a été administratrice de l’Agence Française de Développement (2014-2017).

Nous joindre

Coordonnatrice scientifique
Cyndie Sautereau

Téléphone
418-656-2131 poste 411226

Courriel
idea@fp.ulaval.ca

Pavillon Félix-Antoine-Savard
2325, rue des Bibliothèques
Local 310
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6