Qui possède les fruits de vos données? Enjeux d'éthique fiscale sur la production et la propriété des données numériques

12h
Local 312, Pavillon Félix-Antoine-Savard

Nous acceptons souvent tacitement les conditions d’utilisations pour utiliser quantité d’objets électroniques, services en lignes, réseaux sociaux et applications, cédant de ce fait le contrôle et la propriété de « nos » données numériques. À chaque interaction avec ces éléments, une foule d’informations sont récoltées et enrichissent des bases de données massives. Cela permet à bien des compagnies comme Facebook et Google de générer des revenus considérables, qui n’auraient pu être décuplés sans la contribution de millions, voire de milliards d’utilisateurs. Il semble se dégager une plus-value de ces données, qui n’est pas justement compensée.

Sur quelles bases toutefois défendre l'idée de propriété de ces biens intangibles que sont les données numériques ? L'objectif de cette présentation sera d'offrir une piste de réponse à cette question avec l'approche de data as labour, ou le fait de considérer la production de données personnelles par les internautes comme du travail, exigeant alors une rémunération.

 

Sandrine Charbonneau est étudiante de deuxième année à la maîtrise en philosophie sous la direction de Patrick Turmel. Son mémoire portera sur les enjeux d'éthique fiscale et de normativité sur les données numériques personnelles.

Nous joindre

Coordonnatrice scientifique

Sandra Bélanger

 

Téléphone
418-656-2131 poste 411226

Courriel
idea@fp.ulaval.ca

Pavillon Félix-Antoine-Savard
2325, rue des Bibliothèques
Local 310
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6