Techno-utopismes: genèse, actualité, résistance et expansion

12h
Local 312, Pavillon Félix-Antoine-Savard

Le techno-utopisme est une croyance dans la capacité des technologies à rendre la société et le monde parfait grâce aux pouvoirs et vertus quasi magiques de l’innovation. Le numérique constitue une matrice privilégiée pour la fabrique de prophéties et les influenceurs de la Silicon Valley agissent en démiurges autoproclamés. Après avoir analysé le rôle du mouvement hippie californien dans cette histoire, nous verrons quelles sont les manifestations contemporaines du techno-utopisme, comment la résistance s’organise chez les « hacktivistes » et enfin, comment l’espace représente un nouveau territoire de jeu, nourrissant des imaginaires sociotechniques débridés.

Sandrine Lambert est doctorante en anthropologie à l’Université Laval sous la direction d’Isabelle Henrion-Dourcy et la codirection de Martin Hébert. Elle agit aussi à titre d’auxiliaire de recherche et d’enseignement. Dans ses travaux de recherche, elle étudie la manière dont les FabLabs (laboratoires de fabrication numérique) et les FabCities pourraient favoriser l’émergence d’une éthique sociale des usages numériques qui soient inclusifs, collaboratifs et au service des communs de la connaissance. Elle examine le rôle possible du mouvement Maker dans la mise en œuvre d’une participation citoyenne réinventée et de nouvelles solidarités autour des innovations technologiques. Son terrain d’étude la mènera à Barcelone en Catalogne afin d’analyser comment s’articulent les désirs de souveraineté numérique et les espoirs de souveraineté politique.

 

Crédit photo  : Geneviève Lesieur

Nous joindre

Coordonnatrice scientifique

Sandra Bélanger

 

Téléphone
418-656-2131 poste 411226

Courriel
idea@fp.ulaval.ca

Pavillon Félix-Antoine-Savard
2325, rue des Bibliothèques
Local 310
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6